Chasseur immobilier : attention aux arnaques

Chasseur immobilier

Vous envisagez de vendre, de louer ou d’acheter un bien immobilier. Mais faute de temps, vous préférez recourir à un chasseur immobilier pour chercher à votre place ? C’est une bonne idée ! Toutefois, avant de conclure quoi que ce soit avec celui-ci, prenez la peine de lire ces lignes. Elles vous parlent des précautions à prendre pour ne pas se faire arnaquer par un chasseur immobilier. En effet, certains peuvent facilement vous tromper et vous dérober de l’argent ou d’autres biens.

Pourquoi faire attention quand on traite avec un chasseur immobilier ?

Chasseur immobilier 2Les chasseurs immobiliers sont les meilleurs alliés quand on est à la recherche d’un appartement, une maison ou autre bien immobilier et qu’on ne dispose pas d’assez de temps pour le faire soi-même. Le chasseur immobilier se charge de dénicher le bien immobilier et de négocier à la place de l’acquéreur. Cependant, il arrive que des arnaqueurs s’infiltrent dans leur rang pour gruger d’honnêtes citoyens. Aussi bien les propriétaires, les potentiels acheteurs que locataires peuvent être victimes de ces faux chasseurs immobiliers. Ils disposent de plusieurs techniques d’arnaques.

Les pistes pour flairer l’arnaque !

Lorsqu’on a affaire à un faux chasseur immobilier, on peut s’attendre à ce qu’il déploie divers types de techniques d’arnaques. Généralement quelques caractéristiques de leurs demandes peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

  • La provenance est souvent de l’Afrique de l’Ouest, Grande-Bretagne, Europe… Les grosses arnaques proviennent souvent de ces lieux ;
  • L’e-mail provient la plupart du temps d’Hotmail ou de Yahoo ;
  • Une demande de RIB pour le versement d’un acompte. Les arnaqueurs demandent la plupart du temps un acompte puis disparaissent ensuite avec l’argent ;
  • Une demande de mandat de transfert cash ;
  • La proposition de banque étrangère pour la transaction ;
  • Les fautes d’orthographe dans les messages ;
  • L’impossibilité pour l’agent immobilier de se déplacer pour visiter.

Le plus souvent, les arnaqueurs ne se présentent pas physiquement à leurs victimes. Ils agissent de loin pour ne pas se faire identifier.

Vu les nombreuses victimes que font les arnaqueurs dans l’immobilier, il vaut mieux donc faire preuve de prudence quand on souhaite louer les services d’un chasseur immobilier.

Nos conseils pour ne pas se faire arnaquer par un chasseur immobilier !

Pour ne pas être victime d’un faux chasseur immobilier, il faut faire très attention à certaines choses lorsque vous en contactez ou êtes contacté par l’un d’eux.

Faire attention aux frais de mission

Les chasseurs immobiliers prennent une commission entre 2 et 6 % du montant de la transaction, et ceci uniquement lorsque la vente se fait. Lorsque le bien concerné est en vente dans une agence comme parisearch.fr, vous bénéficiez encore d’une réduction des honoraires du chasseur immobilier.

Vérifier si le chasseur immobilier a une carte professionnelle !

Il est aussi important de vérifier si le chasseur immobilier à qui vous avez affaire a sa carte professionnelle. En effet, cette profession est bien encadrée par la loi. En France, la loi Hoguet du 2 janvier 1970 impose à tout intermédiaire en transactions, la détention d’une carte professionnelle.

Ne payez aucun acompte !

Un chasseur immobilier honnête ne vous demandera pas de lui payer un acompte. Pour cause, il sait que cela est interdit par la législation. L’article 6 de la loi Hoguet précise, en effet, qu’un agent immobilier qui percevra une quelconque somme avant la conclusion d’une transaction et l’établissement d’un acte écrit contenant l’engagement des parties sera condamné à une peine d’emprisonnement de deux ans et à 30 000 euros d’amende. Ne payez donc aucune somme à un chasseur immobilier avant d’avoir définitivement conclu votre affaire. Apprenez en plus ici sur la loi Hoguet pour ne plus vous tromper sur les prérogatives et interdictions auxquelles est soumis un chasseur immobilier par la législation française.