Confier la gestion de sa copropriété à un syndic

copropriété à un syndic

Confier la gestion d’un patrimoine immobilier à un syndic de copro est une solution de gestion de plus en plus en vogue dans le secteur de l’immobilier. Entre la maîtrise des charges de copropriété, la valorisation du patrimoine et une gestion sur-mesure, les avantages attachés à cette option sont nombreux.

 Que désigne précisément l’expression syndic de copropriété ?

Le syndic de copropriété est une personne physique ou morale, professionnelle ou bénévole, chargée de représenter le syndicat de copropriété, et d’administrer les parties communes d’une copropriété. Ainsi, pour un syndic à Paris par exemple, il peut s’agir d’un groupement professionnel, d’un copropriétaire bénévole ou d’un ensemble de copropriétaires désignés par le syndicat de copropriété pour le représenter.

Il a la charge de la gestion quotidienne de la copropriété et veille au respect de son règlement. Il s’assure aussi de la mise en œuvre des décisions prises par l’AG des copropriétaires et prend les décisions dans les cas d’urgence. Dans la pratique, il facture le règlement des charges, paie les travaux, signe les contrats, etc.

De la désignation du syndic

Le syndic est désigné selon le contexte de la copropriété, soit par l’assemblée générale des copropriétaires (la méthode la plus fréquente), soit par le règlement de copropriété ou encore par voie judiciaire.

S’agissant de l’assemblée générale des copropriétaires, elle choisit son syndic via une élection à la majorité absolue. La validation du vote est tributaire de la mise à disposition, par le syndic, de sa proposition de contrat. Pour les copropriétés disposant d’un conseil syndical, ledit conseil a l’obligation, tous les 3 ans, d’opposer divers contrats de syndic, en amont de la tenue de son AG, en vue de garantir que le syndic retenu est vraiment le meilleur selon la situation de la copropriété.

Pour ce qui est du choix du syndic par le règlement de copropriété, il est fait à la faveur de la nomination d’un syndic provisoire à l’occasion de la mise sur pied de la copropriété. Ce syndic provisoire organisera, au cours de l’assemblée générale initiale, l’élection du syndic permanent.

Quant au choix par voie judiciaire, il est envisageable lorsque l’AG ne trouve pas un accord sur le syndic à retenir ou s’il n’y a pas de syndic. Dans ce cas, chaque copropriétaire peut se référer au Tribunal de grande instance pour qu’un administrateur provisoire soit désigné ; celui-ci se chargera de convoquer l’AG pour qu’un syndic soit désigné.

Ses missions

Qu’il s’agisse de syndic de copropriété à Paris ou de tout autre syndic professionnel, ses missions sont à apprécier sous divers angles.

D’abord, le syndic à Paris ou dans toute autre ville a pour mission d’assurer la gestion de la copropriété sur le plan administratif. Cette gestion intègre celle du secrétariat de la copropriété, dans le cadre duquel le syndic actualise l’inventaire des copropriétaires. En collaboration avec le conseil syndical, il élabore aussi l’ordre du jour des diverses séances d’assemblée générale. Le défaut de concertation dans l’établissement de l’ordre du jour est cependant exempt de sanction au regard de la loi.

Dans sa gestion administrative, le syndic de copropriété à Paris ou ailleurs convoque annuellement l’AG et en assure le secrétariat. La mise à jour du journal d’entretien du bien immeuble, avec indication des travaux réalisés, est aussi à sa charge, tout comme la tenue des archives du bien objet de la copropriété.

Ensuite, les missions du syndic de copro sont aussi financières. En ce sens, il tient le journal comptable du syndicat des copropriétaires, ainsi que son compte bancaire. Il lui incombe également de recouvrer les charges.

C’est aussi à lui de soumettre à l’AG la constitution des ressources pour le financement des travaux visant à entretenir les parties communes de l’immeuble. L’élaboration du budget prévisionnel fait aussi partie de ses missions de gestion financière. Il rend annuellement compte de sa gestion en AG.

Enfin, les missions du syndic de copro sont relatives à la réalisation effective des dispositions contenues dans le règlement de copropriété et dans les décisions de l’AG. À cela, il fait ajouter le nettoyage, la maintenance des installations, la préservation et la sauvegarde de l’immeuble à travers :

  • la réalisation des réparations fréquentes et des travaux urgents ;
  • l’approvisionnement en eau, électricité, gaz, combustible ;
  • la gestion du personnel de l’immeuble ;
  • la souscription des contrats d’assurance.

Il sied d’évoquer ici la nécessité pour le syndic de disposer d’une carte professionnelle, de donner les preuves d’une garantie financière et de souscrire à une assurance couvrant sa responsabilité professionnelle.

Les avantages d’avoir un syndic

Recourir à un syndic de copropriété a plusieurs avantages. Principalement, il s’agit de professionnels qui ont la maîtrise et une bonne connaissance de la gestion immobilière, et qui disposent d’une garantie financière et d’une assurance professionnelle.

En plus de ces avantages, il faut aussi considérer la gestion rigoureuse qu’offre le syndic, et le fait qu’il dispose généralement d’une expertise et d’un vaste réseau national assez performant. Il propose une maîtrise des charges de copropriétés et des politiques permettant de valoriser le patrimoine immobilier. Permanence, disponibilité, travail sur-mesure et suivi régulier sont en outre d’autres avantages attachés à la gestion de la copropriété par les soins du professionnel ou du cabinet qui sera le meilleur syndic de copropriété pour vous.